Il y a des dimanches comme ça

Il y a des dimanches comme ça où l’on a envie de rien, ou plutôt on ne sait pas ce dont on a envie.

La semaine au travail, on se dit “Je profiterai du week end pour faire ci et ça.“, et une fois le week end venu, plus aucune idée de ce qu’on était sensée faire. Il m’a fallu quatre semaines pour aller faire changer les piles de mes montres.

Le dimanche, confortablement installée sur son canapé, on regarde la TV, on scroll sur son smartphone, au mieux on lit un ouvrage en papier. Et ainsi on oublie ce qu’on avait prévu de faire et/ou on n’a plus envie de lever le petit doigt. Et on commence à s’agacer. Parce qu’on sait qu’il n’y a qu’un dimanche par semaine, que sitôt assise à son bureau lundi on va se souvenir de tout ce qu’on voulait faire, que l’Autre n’est même pas fichu de nous donner un petit coup de pouce, etc. On est dans le Livre de la Jungle quand les vautours débattent: “Hé qu’est ce qu’on va faire? – J’n’en sais rien, que veux-tu faire? “. Et c’est sans fin.

Finalement ce n’est qu’une fois que l’Autre nous dit “oh mais tu es fatigante!” que, vexée, on se lève dudit canapé. On finit par se souvenir des petites choses qu’on aimerait bien faire: reprendre le postcrossing, emballer les cadeaux pour les copains, reprendre son blog à l’abandon depuis des lustres, etc. Ce n’est pas le tout de convaincre sa copine M d’écrire un blog anonyme, (qui en 24h aura trouvé le nom du blog et son identité graphique… cette fille m’étonnera toujours), on ferait mieux de s’y remettre soi même.

La veille avec M justement, on jouait à ces cartes intitulées “Know yourself” et l’une des questions était du genre “à quoi êtes-vous addict? (alcool, shopping, sexe, etc.)” et nous avons répondu en choeur “la bouffe!“. (La note du sushi bar de la veille est là pour en attester). Alors me voilà, un dimanche, sans aucune volonté, à chercher ce qui pourrait me bouger. Et j’y pense: une gaufre! et où trouve-t-on les meilleures de Lyon? au Parc de la Tête d’Or. Ça tombe bien le soleil est en train de sortir, c’est la fin de l’automne, les feuilles sont multicolores, et j’ai lu hier qu’il faut marcher 45min par jour.

Les planètes s’alignent, c’est décidé: on va au parc manger une gaufre!

Et on a bien fait. Voyez par vous mêmes.


Et vous, qu’est-ce qui vous fait bouger de votre canapé le dimanche?

Advertisements

2 thoughts on “Il y a des dimanches comme ça

  1. Oh le jardin botanique ❤
    Franchement, j'aimerais bien reprendre mon droit à la glande du dimanche! J'en ai plus aucun depuis presque deux mois. Le dimanche, pour moi, c'est boulot (sigh)!

    PS Cette fois, j'ai pris un peu plus de temps pour trouver le titre du blog (j'ai déjà changé d'avis et tout refait depuis la dernière fois qu'on en a parlé LOL) et je me suis même essayée au graphisme!
    Tu verras ce que ça donne très bientôt, mais sur Tumblr!

  2. Ahah, j’adore ! Tout à fait moi, cependant, il y’a certains dimanche où nous ne parvenons pas à se lever du canapé. Et à la fin de journée, ce sentiment d’impuissance, d’avoir laisser passer une journée pour rien !

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s